HOME
 
APPLICATION FOR MEMBERSHIP
IFFS GENERAL ASSEMBLIES
IFFS DON QUIXOTE AWARD
NEWSLETTER
IFFS FESTIVAL REPORTS
DON QUIJOTE WINNERS (FROM 2007-)
MUNDOKINO
Search
  Organizing film societies worldwide...


STATUTES COMMITEE MEMBERS EMAIL LINKS WEBMASTER

GROUPE LATIN, Réunion des 9-10-11 août 2002 Carballino

La réunion s’est tenue au Centre Communal d’Éducation et de Culture de Carballino, en Galice, Espagne.

Étaient représentées les trois fédérations qui constituent le Groupe Latin de la F.I.C.C. : Federacion de Cineclubes de Galicia (Anxo SANTOMIL) – Federation Portuguesa de Cineclubs (Joao Artur PINTO) – Union Nationale Inter Ciné-Clubs- France -(Guy BERTRAND et Janine BERTRAND, secrétaire du Groupe Latin). Ont participé également à la réunion Marti PORTER pour la Federacio Catalana de Cine-Clubs (Catalogne – Espagne) et Massimo de GRANDI pour l’Unione Circoli Cinematografici Arci Nova (Italie).

Les débats ont essentiellement porté sur la nécessité de créer les moyens indispensables à l’échange et à la circulation de films dans les fédérations regroupées au sein du Groupe Latin et, également, du Groupe Méditerranéen de la F.I.C.C.. En effet, la participation à cette réunion de Marti Porter et de Massimo de Grandi faisait suite à une initiative récente et très proche des préoccupations du Groupe Latin, prise par le Groupe Méditerranéen: voir, ci-joint, le texte de Marti PORTER " Quelques suggestions pour l’établissement d’un réseau alternatif de distribution et d’exhibition du cinéma sud-européen et méditerranéen ".

Il est rappelé que le Réseau Découverte, lancé par la F.I.C.C. en 1998, n’a pas atteint son objectif de diffusion d’un certain nombre de films primés par les Jurys internationaux de la F.I.C.C., à l’exception de deux films ayant reçu le Prix Don Quijote (NUAGES DE MAI – Turquie- et A DOMANI –Italie) mais dont la circulation se limite au territoire français.

Or, les fédérations représentées ici souhaitent s’engager dans ce domaine pour une coordination effective. Un certain nombre de contacts ont déjà été pris à l’occasion de rencontres, en particulier avec d’autres structures comme des ciné-clubs non fédérés, à Andorre ou Valence, l’Institut Jean Vigo de Perpignan (France), la Fédération Marocaine des Ciné-Clubs à travers le ciné-club de Tétouan ou le Musée du Cinéma de Girona (Catalogne).

Il est décidé d’élargir les recherches de films qui n’ont pas été retenus par la distribution commerciale professionnelle et de ne pas la limiter aux films prix Don Quijote. Il s’agit, avant tout, de sélectionner, pour commencer, des films produits dans les différents pays cités (Espagne, Portugal, France, Maroc) que les ciné-clubs pourraient présenter en bénéficiant d’une véritable exclusivité puisque ces films ne bénéficient pas d’une diffusion hors du pays de production.

Il faut, pour cela, contacter certains producteurs indépendants et les intéresser à notre projet, afin d’obtenir des conditions très favorables de mise à disposition de films.

Mais ce projet qui nécessitera au moins le tirage et le sous-titrage de copies n’est pas réalisable sans une aide financière extérieure aux fédérations, cette aide pouvant être sollicitée auprès de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs et des Instances Européennes de soutien au cinéma.

Il est décidé d’engager des démarches dans ce sens et de constituer un dossier destiné à la Commission Européenne de Bruxelles. Un contact doit être pris dans ce but en septembre 2002 par Massimo de Grandi. Par ailleurs, Marti Porter tient informée du projet la délégation des instances européennes de Barcelone.

À l’issue de la discussion, un texte de motion est rédigé et signé par les représentants des cinq fédérations présentes. Le texte est communiqué à la presse locale qui en fera largement écho. Une interview est réalisée par les journalistes de la radio galicienne.

MOTION
" Dans le cadre des Rencontres Cinéma et Vidéo en Galice qui se tiennent à Carballino, du 5 au 10 août 2002, s’est tenue une réunion dans le but de créer un circuit alternatif d’échange de productions audiovisuelles exclues de la distribution habituelle. Cette réunion, à l’initiative de plusieurs fédérations membres de la Fédération Internationale des Ciné-Clubs, s’est conclue par la décision de créer un réseau d’échanges de films par l’intermédiaire d’une future Coordination.

L’objectif prioritaire de la Coordination sera de permettre l’échange de différentes cinématographies par l’organisation de programmes cinématographiques spécifiques, de séminaires et conférences grâce à un réseau de structures cinématographiques culturelles, ciné-clubs, festivals, universités.

Le projet sera géré avec l’implication effective des différentes instances publiques locales concernées ainsi que, sur le plan général, celle des institutions européennes. "


Il est prévu qu’une prochaine réunion de la coordination se tienne, début octobre 2002, à l’occasion du Festival dei Circoli del Cinema de Reggio di Calabria.

Anxo Santomil, président de la Federacion de Cineclubes de Galicia, confirme l’invitation par le Festival du Cinéma Indépendant d’Ourense d’un Jury international F.I.C.C. de cinq membres, en novembre 2002.

Remerciements des participants à la Federacion de Cineclubes de Galicia pour son accueil amical et généreux.

Janine BERTRAND