HOME
 
APPLICATION FOR MEMBERSHIP
IFFS GENERAL ASSEMBLIES
IFFS DON QUIXOTE AWARD
NEWSLETTER
IFFS FESTIVAL REPORTS
DON QUIJOTE WINNERS (FROM 2007-)
MUNDOKINO
Search
  Organizing film societies worldwide...


STATUTES COMMITEE MEMBERS EMAIL LINKS WEBMASTER

Fribourg, 22e Festival International de Films,1 – 8 mars 2008 de Regula Treichler, Suisse (Francais)

Sous la nouvelle direction artistique de Edouard Waintrop le Festival International de Films de Fribourg a montré des films dans des nouveaux lieux de projection. De même avec l’Ancienne Gare, le festival a connu un nouvel endroit sympathique comme centre de rencontre.

A côté des 13 longs métrages en compétition (dont 2 documentaires et 11 fictions), il y avait des films dans d’autres sections avec des nouveautés et des rétrospectives sous divers aspects formels et thématiques.

Dans la sélection officielle on pouvait voir comme premières suisses une série de longs métrages (documentaires et fictions). Pour quelques films se posait la question, pourquoi l’un ou l’autre ne faisait pas partie de la compétition.
Par exemple le film mexicain Malos Hábitos (Mauvaises habitudes) de Simon Bros qui suit la tradition du surréalisme latino-américain en montrant tous les personnages avec des problèmes alimentaires.
En autres, il y avait une série de courts métrages, des documentaires dans la section "Atelier Varan à Kaboul", quelques petits bijoux cinématographique du «film du monde» qui ont été restaurés dernièrement à la Cinémathèque de Bologne et un hommage à Lee Chang-dong, réalisateur coréen. Son film Milyang (Secret sunshine) a fait l’ouverture du Festival. Les séries (cycles) thématiques de la rétrospective s’appelaient "Cinéma et révolution", "Noir total" (film noir) et "L'amour global".

La plupart des films en compétition étaient d'une grande qualité. Comme fil conducteur involontaire certain sujet se répétaient dans plusieurs films comme par exemple celui des parents uniques, surtout des pères, ou bien le soulagement des douleurs psychiques grâce à une religiosité profonde. Le christianisme semble surtout être en vogue en Asie de sud-est, ce qui semble plutôt étrange et exotique pour les spectateurs d’Europe Central.

Le prix "Don Quijote" de la FICC a été décerné au film coréen Geomen Tangyi Sonyeo Oi (Fille de la terre noire) de Jeon Soo-il. Le film décrit le quotidien familial d'une fillette de 9 ans qui vit dans un village minier sinistré avec son père et son frère aîné attardé mental. Elle est de plus en plus accablée par la double responsabilité de son frère et des tâches quotidiennes. Le père est licencié et sombre dans l'alcool. L'attitude maternelle et pleine de sollicitude de la petite fille l'amène en définitive à des décisions radicales. Les images puissantes du paysage industriel à l'agonie reflètent l'intrigue d'une manière impressionnante. Le film convainc par une interprétation respectueuse des protagonistes qui conserve toute leur dignité. Le réalisateur réussit en même temps une oeuvre à la portée universelle.

Le jury FICC a donné une mention spéciale au film chinois He Fengming (Fengming, chronique d'une femme chinoise) de Wang Bing. Le documentaire de trois heures donne, dans un cadrage volontairement fixe, assez d'espace à la septuagénaire chinoise Fengming pour parler de sa vie, en particulier de son destin pendant la phase de nettoyage. Le film mérite une reconnaissance particulière comme document historique et comme témoignage personnel.

Le Grand Prix du Festival International de Films de Fribourg a été donné à Liew Seng Tat pour son premier long métrage Fleur dans la poche (Malaisie).

Le prix spécial du Jury International a été attribué au film El camino de Ishtar Yasin, un des premiers films de Costa Rica.

Le prix du public a été décerné au film mexicain La zona de Rodrigo Plá, qui était le seul film en compétition qui avait déjà trouvé une distribution en Suisse.

Le Jury des jeunes a donné le Prix E-CHANGER à God men dog de la réalisatrice Sining Chen (Taiwan).

Regula Treichler, membre du Jury FICC, neues kino Bâle